Accueil>Construire ses cours> Structurer ses enseignements> EPI et Grand oral

– Les EPI ( Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) et le Grand Oral (GO) sont le marqueur de l’ancrage de la pédagogie de projet au sein des pratiques enseignantes.

Ils sont le sommet de l’arbre, et donc font la synthèse à un moment donné de toutes les compétences sollicitées en cadre scolaire. Voilà pourquoi ils s’inscrivent dans tout ce que nous avons abordé jusqu’ici.

Leur caractère total nécessite donc des commentaires spécifiques, avec quelques nuances pour le Grand Oral: nous n’aborderons ici que la préparation, la prise de parole à l’oral est traitée dans les pages « Dire » de ce site, et à l’heure où nous écrivons ces lignes les contours précis restent encore flous; le propos sera clarifié à mesure que le seront les demandes officielles.

Le plus important est la prise de conscience de l’énormité du travail. Qu’il s’étende sur plusieurs semaines (EPI) ou sur plusieurs mois (GO), on dépasse de loin la sphère d’urgence de nos élèves. Et faute d’implication sérieuse un temps précieux est perdu.

D’où l’idée d’établir un calendrier inversé : les élèves à partir d’un exemple anonymé photocopié des années précédentes dressent la liste de toutes les opérations nécessaires à sa réalisation, puis ils partent de la date de restitution finale pour poser des dates intermédiaires pour chaque étape (avec des marges pour les problèmes qui ne manqueront pas d’arriver).


En parallèle, le primat de la restitution en temps et heure est affirmé : ils sont projetés comme futurs adultes, ayant obligation de réussite et non simplement de moyens. Ils réfléchissent alors à tout ce qui peut être dit pour justifier une non-restitution dudit travail en temps et heure (fous-rires assurés, en citant toutes les excuses farfelues entendues lors de leur scolarité), avant de devoir proposer, en face de chaque, une contre-mesure qui garantit que malgré tout le travail serait livré à temps… Ils sont piégés eux-mêmes, ayant tourné en ridicule les justifications usuelles et s’étant projetés comme êtres responsables capables d’anticiper.

Ces précautions ne dispensent pas de rappeler les caps calendaires de manière très claire aux élèves en cours d’année, ni de fixer des carrefours : dépôt du sujet avec une première structure, accompagné d’un document de référence, dépôt d’une première bibliographie partielle et d’un plan de travail, dépôt du plan final et d’une bibliographie quasi-définitive avant rédaction.

– Mais EPI et Grand oral sont aussi des dispositifs laissant une grande liberté aux élèves. Il est possible de placer le curseur à plusieurs niveaux, notamment lors du moment délicat du choix de sujet par les groupes lorsqu’une recherche libre est lancée. C’est le moment de se rappeler que l’autonomie ne se décrète pas mais s’accompagne : peu importe si un groupe a besoin de propositions pour choisir son sujet, s’il ne convient pas aux membres ceux-ci pourront une fois plus expérimentés en trouver un autre. Idem pour le travail hebdomadaire : attendre que les élèves viennent solliciter l’enseignant est avoir une vision fort confortable et peu impliquée de notre mission… En annexe se trouve une proposition simple et efficace de suivi de groupe, semaine après semaine, qui permet en cours d’année de repérer un groupe que l’on n’aurait pas pu voir pour s’en alerter rapidement, et en fin d’année de dresser un bilan du travail effectué par chacun.

  • Les EPI sont désormais établis au Collège. Néanmoins nombreux sont les collègues qui déjà avaient mis en place des activités croisant plusieurs matières. Leur expérience au sein des établissements est une richesse sur laquelle les équipes ont pu s’appuyer. Les durées, les binômes de matières, les objets, sont innombrables.

Voici quelques exemples, proposés ou glanés au fil des formations :

Français / Mathématiques : analyser le trajet d’Ulysse (6e)

Anglais / Physique-Chimie : réaliser la biographie d’un scientifique en anglais (5e)

SVT / Physique-Chimie : étudier un cours d’eau (5e)

Histoire-Géographie / Français : réaliser un carnet personnel d’un migrant européen (4e)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s