Accueil>Poser sa relation avec les élèves>Travailler avec des adolescents> Des élèves qui nécessitent une attention particulière>Les troubles du comportement

Ces maux ont en commun la difficulté pour le jeune à prendre en compte l’environnement.

La schizophrénie se révèle souvent au moment de l’adolescence. Elle se traduit de façons différentes selon les jeunes, avec soit des hallucinations soit une perte de la capacité à organiser sa vie sociale. Très violente et invalidante, cette maladie est encore mal connue.

L’autisme est aussi une maladie particulièrement éprouvante pour l’enfant et son entourage, avec une forte altération de la communication avec les autres et des comportements répétitifs. La prise en charge en France fait l’objet de vifs débats, tant le retard par rapport aux autres pays et la tendance à culpabiliser les parents sont choquants.

Le syndrome d’Asperger en est une forme atténuée. L’enfant se distingue par des réactions plus vives que ce qu’autorisent les conventions sociales, par une grande sensibilité. Ce syndrome est souvent associé à des capacités cognitives plus élevées que la moyenne.

La phobie scolaire peut être mal comprise, tant elle est invoquée pour des élèves qui semblent simplement ne pas vouloir travailler. Mais il est des cas de réelle souffrance pour celles et ceux qui ne peuvent entrer dans un établissement sans être tenu par la main par un(e) camarade en qui ils ont confiance. Et dans le premier cas, n’y a-t-il vraiment aucun problème à fuir sa possible réussite scolaire ? L’aide de personnes spécialisées est nécessaire.

Les troubles ou déficits de l’attention (dont l’hyperactivité) se manifestent par une difficulté particulière à rester concentré sans se laisser distraire. L’élève peut être physiquement agité, bougeant sans cesse. Les sanctions n’y font rien, c’est proprement plus fort que lui. L’administration de ritaline peut améliorer la situation, mais il faut passer par un spécialiste sans quoi un adolescent simplement agité entre dans une chaîne de traitement et de dépendance médicamenteuse qui peut faire des ravages à terme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s