Accueil>Enseignement et Transition écologique>Courte bibliographie

Quelques références sur la transition écologique

Il y a tellement de livres… Cette courte sélection, forcément subjective, privilégie le rapport au vivant puisque c’est le champ le plus innovant des dix dernières années.

Caroline Schaub: François Sarano, réconcilier les hommes avec la vie sauvage, Actes sud, 2017

Il fut parmi les premiers à plonger sans cage avec des requins. Et à constater que le requin ne mange pas spontanément l’homme. Depuis il plonge avec des cachalots, et apprend à les connaître. Un travail de longue haleine, mais cet ancien de Cousteau est un passionné passionnant. Ici dans ce livre d’entretiens très clair, il présente ses réflexions (et mille anecdotes extraordinaires) sur la façon dont nous pourrions vivre avec la vie des océans, au lieu de la saccager.

Baptiste Morizot, les diplomates, Wildproject, 2016

Une référence incontournable, écrite par un universitaire pisteur à ses heures « perdues ». Comprendre la pensée de l’autre (le loup), trouver des « diplomates » capables de trouver des outils de dialogue (la pensée « garou »), et vivre avec les loups puisqu’on ne veut plus les éradiquer (ce qui a finalement plus d’inconvénients que d’avantages) et qu’on ne peut pas les restreindre à des parcs naturels. Mais de là re-penser l’homme, la singularité de sa trajectoire sur Terre. Un ouvrage puissant, mais à la lecture exigeante.

Jacques Ellul, Le système technicien, Calmann-Lévy, 1977 (réédité depuis)

Un grand classique, qui n’a pas pris une ride. Comment la technique prospère, pour satisfaire… la technique. Et pas forcément l’humain.

Manuel de la grande transition, Campus De La Transition, éditions Les Liens Qui Libèrent, 2020

Un livre appelé à un grand destin: une oeuvre multidisciplinaire (sciences, droit, éthique,…), destiné à offrir une base commune aux étudiants de filières différentes. 450 pages, 25 euros, une porte d’entrée.

Dominique Bourg et Alain Papaux (dir.), Dictionnaire de la pensée écologique, PUF, 2015

Un outil bienvenu, incontournable, très vaste, mais de niveau universitaire et donc ne prétendant pas à une accessibilité immédiate.

Peter Wohlleben, La vie secrète des arbres: ce qu’ils ressentent, comment ils communiquent, Les arènes, 2017

Si vous ne l’avez pas encore lu, vous voyez ce qu’il vous reste à faire… Vous le trouverez facilement en occasion, tant ce fut un immense succès. Les dernières découvertes sur les arbres, rendues abordables. Après, vous aurez toutes les peines du monde à tailler votre rosier.

Laurent Muratet (dir.), Un nouveau monde en marche : Vers une société non-violente, solidaire et écologique, éditions Yves Michel, 2012

Un ouvrage collectif qui balaie bien des champs (des Indiens d’Amazonie au nucléaire, en passant par la méditation), histoire de ne pas passer à côté de grandes voix telles que celles de Pierre Rabhi, Jean Ziegler ou Matthieu Ricard.

Sylvie Brunel, A qui profite le développement durable ?, Larousse, 2008

Pour apporter une voix discordante, une géographe très engagée qui rappelle l’importance de la lutte contre la misère, quand l’écologie ouvre des opportunités aux pays riches et au capitalisme, selon l’auteur.

Livres de Pédagogie en Transition

Comme souvent les publications sont surabondantes pour le Primaire, mais plus rares pour le Secondaire. Et les auteurs se placent davantage sous le sceau de l’évidence que de l’explicitation des enjeux.

Cahiers pédagogiques, n°560, mars-avril 2020, Urgence écologique: un défi pour l’école

Par des acteurs convaincus, une approche riche de mille exemples: programmes, éco-délégués, numérique,…

Arnaud Diemer et Christel Marquat (dir.), Education au développement durable, De Boeck, 2014

Une base de réflexion solide, avec cependant des ouvertures originales vers le patrimoine ou la transition vue d’Afrique.

Lucie Sauvé, Isabel Orellana, Carine Villemagne, Barbara Bader, Education, environnement et éco-citoyenneté, Presses universitaires du Québec, 2017

Un regard d’outre-Atlantique, qui par-delà les aspects classiques insiste sur la dimension citoyenne et le respect des peuples premiers.

Pour aller plus loin: Dominique Cottereau, L’éducation à l’environnement, l’affaire de tous, Belin, 2014

Dépassant la sphère scolaire, ce livre replace l’éducation à l’environnement dans la société, pour tous les âges, tous les types d’acteurs. Les formes varient donc, ce qui contribue à notre réflexion.

Retour vers Bibliographie sélective

Retour vers l’accueil Enseignement et Transition écologique

Retour vers l’accueil de Fairecours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s