Accueil>Construire ses cours> Structurer ses enseignements> La pédagogie coopérative

– Une piste proposée pour dépasser les limites évoquées au sujet de la réussite des élèves dans les parties consacrées à l’autonomie est la pédagogie coopérative.

– L’idée générale est d’instaurer la République à l’école. Donc de créer des organes de régulation des conflits (un conseil où chacun a un égal droit à la parole), et de mener des activités sous forme de projets dans lesquels chacun participe (idée de « chefs d’œuvre ») et obtient des « brevets » (comme dans le scoutisme) une fois une compétence acquise.

Là encore Freinet a été précurseur, mais Anton Makarenko a apporté une précision cardinale : au sein de chaque groupe, les fonctions doivent tourner (leader, exécutant) pour éviter l’apparition d’inactifs et de perturbateurs, ou plus simplement la spécialisation fonctionnelle. Par exemple un élève peut être « expert » dans un domaine, et apporter sa compétence dans les différents groupes en y passant.

– Cette pédagogie nécessite une réflexion technique poussée au préalable, et donc des lectures[1]. Elle est particulièrement développée dans le Primaire, mais offre des pratiques très intéressantes aussi pour le Secondaire. Sa branche cousine est la pédagogie communautaire (Pierre Faure).


[1] On citera notamment Apprendre avec les pédagogies coopératives, Démarches et outils pour l’école, de Sylvain Connac, ESF, Paris, 2009, ainsi que La pédagogie coopérative, reflets de pratiques et approfondissements, de Jim Howden et Yviane Rouiller, Chenelière Education, 2009

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s